• Les buts de la vidéo surveillance

    On sait que la vidéo surveillance n'améliore en rien la sécurité et pourtant l'Etat envisage d'étendre ce système au territoire français. Mais alors pourquoi?

    Les Livres

    Je débattais dernièrement avec un ami au sujet de la vidéo surveillance. Lui défendait l’idée que le but recherché était celui de faire croire au peuple qu’il était en sécurité, puisque le moindre dérapage du type « cracher son chewing gum dans la rue » devenait punissable. Son idée en synthèse veut que puisque le peuple voit les petites incivilités punies,qu' il en déduise vivre dans un monde où le moindre écart est impossible et donc où la sécurité est de mise.

    Mon point de vue à moi, veut que cette illusion de sécurité ne soit qu’un moyen et non pas un but. Le moyen de justifier la mise en place de ce système de surveillance qui en fait répond à deux buts principaux. En premier lieu, préparer les systèmes du contrôle des populations qui vont être de plus en plus oppressées et ainsi désireuses de faire tomber le pouvoir en place. C’est donc pour commencer, la sécurité du système politique en place qui est en jeu à moyen terme. En second lieu, il faut voir un but à court terme. Celui de faire du fric ! Tous les marchés offerts aux entreprises par l’Etat sont des marchés faciles, dans le sens où le paiement arrive toujours et surtout du fait des accointances qu’il existe entre les parties concernées. Je pourrais me contenter pour justifier cela par des phrases du type : « …la corruption…c’est bien connu » « …ce n’est pas nouveau… », mais je vais tâcher d’entrer un peu plus dans le détail et donc de voir s’il est possible d’envisager que le marché de la vidéo surveillance soit sujet à des dessous de tables, des coups de main entre amis etc…

     

    Quels sont les groupes qui obtiennent les marchés de la vidéo surveillance ? Et qui sont-ils ?


    Le groupe Thales .

    Il y a-t-il des liens entre Thales et ceux qui décident la mise sous vidéo surveillance ?

    Le dirigeant actuel de Thales est Denis Ranque (membre du Bildeprberg Group).

    Il a travaillé au ministère de l’industrie.

    Depuis octobre 2001, il est également président du conseil d'administration de l'École nationale supérieure des mines de Paris, et depuis septembre 2002, président du Cercle de l'Industrie, association réunissant les plus grandes entreprises industrielles françaises. Denis Ranque est marié et père de cinq enfants. Il est officier de la Légion d'honneur et officier de l'ordre national du Mérite. Ce Denis Ranque, est donc passé par la fonction publique avant de se retrouver dans le privé.

    Thales est détenu à 27% par l’Etat. Vous me direz que c’est bien si c’est lui qui remporte les marchés, cela fait de l’argent à l’Etat. Certes, mais est-ce équitable et logique lorsqu’on sait qu’une grande partie des gains vont de toute façon se retrouver dans le secteur privé, pour payer gracieusement les Denis Ranques et les détenteurs du capital.

    Voyons qui sont les autres détenteurs du capital ?

    Depuis 2008 Thales est détenu à 21% par Dassault Aviation. Rappelons que Serge Dassault est l’un des principaux soutiens de Nicolas Sarkozy et de l’UMP, il est d’ailleurs sénateur UMP et son fils Olivier député UMP.

    Sarkozy a  tout fait pour permettre à Dassault d’acquérir les parts de Thales, comme c’est étrange. (http://www.bakchich.info/article6229.html)

    On constate ainsi qu’il y a des proximités entre les hommes politiques qui décident et les industriels qui vendent. Mais on ne peut pas déduire de cela la certitude qu’il ait corruption.

    Ceci étant, il est possible de constater que la société Thales auparavant dénommée Thomson, n’en serait pas à sa première fois :

    Après que la société Thomson-CSF avait été impliquée en 1990 dans l'affaire politico-financière des frégates de Taïwan, le groupe Thales a été impliqué dans deux affaires en 2005 :

    • L'affaire Zuma, en Afrique du Sud

    L'affaire Zuma en Afrique du Sud intéresse deux sociétés locales représentant Thales : Thint et Thint Holding[réf. nécessaire]. Elles ont été inculpées le 4 novembre 2005 dans le procès pour corruption de l'ancien vice-président Jacob Zuma remercié en juin 2006[réf. nécessaire]. Elles ont comparu devant la justice en juillet 2006[réf. nécessaire]. « Un tribunal sud-africain a fixé au 25 août 2009 la date du procès pour corruption du chef du parti au pouvoir Jacob Zuma, donné favori pour accéder à la présidence du pays à l'issue des élections générales du second trimestre 2009 »[14].

    • L'affaire du tramway de Nice

    En 2005, Dominique Monleau, un élu de la majorité municipale UMP de Nice, a été mis en examen pour avoir touché un dessous-de-table dans l'attribution du marché de maîtrise d'œuvre du tramway de Nice à une filiale de Thales. La direction de cette filiale a elle-même saisi la justice niçoise pour dénoncer les activités passées de ses anciens cadres qu'elle avait licenciés

    Bien, il est donc clair que la corruption reste d’actualité, et force est de supposer avec un peu plus d’insistance que les marchés offert à Thales et donc à Dassault par Sarkozy ne sont pas forcément totalement blanc et basés sur les lois de la compétitivité.

    Le marché de la vidéosurveillance c’est aussi EADS.

    On peut recommencer le même schéma.

    Qui sont les dirigeants d’EADS ?

    Louis Gallois (membre du Bilderberg Group): Mis à la tête d’EADS par… devinez qui ? Nicolas Sarkozy bien sûr.

    Louis Gallois a travaillé dans le public avant de passer dans le privé comme Denis Ranque.

    Il est passé par le ministère de l’industrie, celui de l’économie, des finances… Encore un individu qui a ses connections avec l’Etat.  Et qui fait le chemin récurent, comme aux Etats-Unis, du public vers le privé.

    Louis Gallois Corruptible ?

    - Probable corruption à la SNCF

    - Louis Gallois accusé de délit d'initié (voir plus bas).


    Et puis il y a le groupe Lagardère à la tête d’EADS.


    Ce groupe créé par la privatisation de Matra, a été dirigé par Jean Luc Lagardère (en réalité Jean Lucien) jusqu’en 2003 date de sa mort. Ce dernier est né d’un père fonctionnaire des finances, et a débuter sa carrière dans une société qui ne nous est pas inconnu, Dassault Aviation.

    C’est le grand ami de Nicolas Sarkozy qui lui a succédé, son fils Arnaud Lagardère (membre du Bilderberg Group). Ce dernier dit même au sujet du Président qu’il le considère « comme son frère ».


    EADS ou ses dirigeants ont-ils à faire avec des problèmes de corruption ?

    Les dirigeants d’EADS accusés de délit d’initié

    Tous les dirigeants : http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=9682

    Arnaud Lagardère : Arnaud Lagardère a vendu une grande partie de ses actions EADS peu avant que l'action ne chute en bourse suite à l'annonce des retards dans le programme A380. Cela lui a valu d'être auditionné plusieurs heures par l'Autorité des Marchés Financiers le 29 mai 2007 dans le cadre d'une enquête sur un possible délit d'initié.

    Le Canard Enchaîné du 30 mai 2007 a précisé que les enquêteurs de l'AMF ont trouvé, lors d’une perquisition au siège de Lagardère, un calepin instructif dans le coffre du bureau de Raymond Lévy, président du conseil de surveillance de Lagardère SCA. D'après le Canard Enchaîné, ce calepin montre que les déboires de l'A380 étaient connus d'Arnaud Lagardère avant la revente des actions pour 890 000 000 € de plus-values. Ce possible délit d'initié éclaire d'un nouveau jour la phrase d'Arnaud Lagardère de juin 2006 : J’ai le choix entre passer pour quelqu’un de malhonnête ou d'incompétent, qui ne sait pas ce qui s’est passé dans ses usines, j’assume cette deuxième version. Le mercredi 3 octobre 2007, Le Figaro fait sa une avec l'affaire ainsi dévoilée par l'AMF.

    Depuis l'AMF dans la notification des griefs faite n'a formulé aucun grief ni à l'encontre de Arnaud Lagardère ni à l'encontre de Lagardère SCA au sujet de l'A380.

     

    Notons que ce 18/12/2009, l'AMF ferme le dossier EADS sans aucunes sanctions...

    http://www.boursier.com/vals/all/l-amf-referme-le-dossier-eads-sans-aucune-sanction-feed-58677.htm




    conclusion :

    Mon ami, me disait donc que le but de la vidéo surveillance était de faire croire à la sécurité. Je traduirai cela par « l’illusion de la sécurité ». Selon moi et c’est maintenant une quasi-certitude, il ne s’agit là que d’un moyen et non d’un but. Le pouvoir en place, s’il souhaitait donner l’illusion de la sécurité pourrait le faire en toute simplicité par le biais des médias. Notons d’ailleurs queles médias sont pour beaucoup détenus par le groupe Lagardère, mais aussi par Dassault et par Bouygues à qui l’Etat donne le marché de la construction de prisons. Ainsi, si l’Etat veut rassurer la population, il le peut très simplement en changeant le contenu des actualités. Mais si vous regardez les informations et les séries télévisées ou que vous lisez la presse, vous verrez que l’on recherche d’avantage à créer la peur et je dirais même à donner l’illusion de l’insécurité que de l’ôter.

    Ce sont donc les mêmes qui financent les médias qui nous font peur et qui nous vendent les caméras et les prisons qui nous rassurent ! N’y a-t-il pas là un gros problème ? L’Etat ici, comme souvent, n’est qu’un intermédiaire qui donne l’illusion de la démocratie !

    Pour finir, ne me dites pas que Lagardère est les autres veillent à respecter l’indépendance de leurs journalistes. Lisez donc la citation du susnommé.

     « C’est quoi l’indépendance en matière de presse ? Du pipeau. Avant de savoir s’ils sont indépendants, les journalistes feraient mieux de savoir si leur journal est pérenne. » Cité par Thierry Gadault, Arnaud Lagardère, l’insolent, Maren Sell éditeurs, Paris, 2006, p. 204


    Un article tiré de Bastamag () vient corroborer et affiner  ma thèse : Article de Bastamag.net




     

                                                                                                                             Autodiktat
    « Economie de santéSimulacre de vaccination H1N1 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    pasdupe@
    Samedi 14 Novembre 2009 à 13:29

    La vidéo surveillance c'est un prétexte pour nous ficher, ils classent,trie, et catalogue les citoyens Français parce qu'il on peur de nous ,ils nous prépare un avenir dictatorial ,(a la machette)  ils ont donc  besoin de savoir ou nous retrouver au cas ou! ils se rappelle que le Peuple Français à été capable de couper la tête d'un Roi, peut'être serons nous capable de couper les couilles à un dictateur, leurs précautions on commencé en 1976 avec Jupé qui à obligé tous les Français à déclarer leurs ARMES quelles soit autorisé pour un club, la chasse, même la plus simple collection 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Autodiktat Profil de Autodiktat
    Samedi 14 Novembre 2009 à 13:40
    A mon sens c'est plus complexe que cela.
    Pour moi, ce sont les même qui sont à l'origine de la révolution française. La tête du Roi est tombée parce que la Bourgeoisie organisée en confréries voulait le pouvoir. Elle avait l'argent, mais pas le pouvoir. Pour l'obtenir il fallait discréditer l'institution de l'époque et alimenter la rage du peuple...

    Aujourd'hui leur but n'est plus le même. C'est instaurer une gouvernance mondiale. Et il obtiendront cela en créant une nouvel crise, une révolution en quelques sortes. Nous ne sommes que leurs instruments. Il savent très bien vers quoi on va et alimente cela, et c'est d'ailleurs ce que je fais par le biais de mon site. Mais on a le cul entre deux chaise. Soit on les laisse faire, soit on dénonce, et là on rentre dans le jeu. Il faut espérer que le résultat de la future crise sera celui voulu par le peuple et non par l'élite, mais j'ai peu d'espoir! Il en était de même pour la révolution française...

    3
    Lundi 7 Décembre 2009 à 00:55
    Une caméra vidéo coute 15 000 € sur 10 ans. Dans le 11 ème arr de Paris il y en a 1200. Sur 10 ans à près de 200 000 €.

    Les contribuables sont rackettés à mort pour se faire observer.

    Ubuesque non !?

    Pourtant y en a qui paient encore ....
    4
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 10:59
    C'est dingue, c'est clair! Monde de cinglés!
    5
    WatchTower
    Mardi 19 Janvier 2010 à 10:46
    Merci pour cet article complet.
    Interdiction de se couvrir le visage en manifestation, cameras dans les rues et sur les flics, Manif parquée et prevu des jours à l'avance sous accord du prefet, loi de 99 interdiction de critiquer l'UE pour les parlementaires...
    Au passage l'interdiction de la burqua, dan sla chronologie politique, vient vraiment tout juste après l'interdiction de se couvrir le visage en manifestation..
    Tout ceci est comme tu l'as dit, afin de nous bloquer tout nos moyens de rebellions.
    Nos enfants nous maudiront pour avoir accepter tout cela. Les cretins qui disent "j'ai rien à me reprocher je m'en fou des cameras" n'ont rien compris, et ne savent pas qu'ils tendent leur fion à tout systeme qui souhaite devenir totalitaire...
    Ils ont toutes les cartes en main.

    Es tu sur que le groupe Thales est le fournisseur numero 1 des cameras de surveillance en France pour les années à venir ?
    J'aimerai la confirmation, merci.
    6
    Mardi 19 Janvier 2010 à 15:25
    Entierement d'accord avec toi.

    Non je ne connais malheureusement pas la répartition du marché... Si un jour tu trouves, pense à moi.

    merci
    7
    come
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 20:57

    la video surveillance dans le contextelle actuel est positive puisque cela va créer des emploies.

    les gens  s 'adapteront   à devenir  plus  responsables  parce qu 'ils seront  vu , une fonction observatrice de  pouvoir aussi analyser le comportement des citoyens en ville, de la circulation routiere, des infractions...

    Au niveau de la sécuritée cela n 'empéchera pas une personne  chevronné  de commettre un délit, si l ' individu a décidé.

    inconvénient:

    - moins de fonctionnaires de polices qui patrouillleront  dans les rues, les  commerces  pour sécuriser, renseigner...

    - plus  de petits  à moyen  délits  commis ( vol à l 'étallage, raket, agression...).

    - plus d 'infractions routiéres (  puisque caméra  cacher )  donc plus d'amendes.

    A long termes on peut imaginer que c'est un  investissement qui sera rentable pour l 'etat ou des sociétés,  bénéfique  mieux renseigner les secours  lors d 'un accident de la route, de personnes disparues , preuve contre les infractions ou délits.

    Cela créera surement des sociétés de stockages de video surveillence, un bon bisness pour certains..

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :